à venir
à venir
J’aurais mieux fait d’utiliser une hache

Mise en scène et interprétation : Thomas Cabel, Julia de Reyke, Solenn Louër, Anthony Lozano et Coline Pilet

Dates et horaires :
Du mardi 7 au samedi 18 mars 2023 à 19h30,
Relâche le dimanche et le lundi

Lieu :
Théâtre Le Monfort
Parc Georges Brassens, 106 Rue Brancion, 75015 Paris
Metro ligne 13, Station Porte de Vanves

Durée : 1h05

Générale de presse : le mardi 7 mars 2023 à 19h30

Dans cette création collective et burlesque, avec un art incomparable pour le bruitage, le collectif Mind the Gap bousculent les codes du Grand-Guignol, en empruntant les références cinématographiques du slasher movies des années 80.

De façon décalée et en s’appuyant sur le comique de répétition, J’aurais mieux fait d’utiliser une hache, sollicite l’imaginaire du spectateur via une omniprésence du son qui jouent sur nos peurs pour mieux les mettre à distance et en rire. Les mécanismes narratifs traditionnels du théâtre se détricotent, se mettent à nu et nous plongent dans une mise en abîme où la frontière entre un plateau de tournage et celle d’une scène de théâtre est ténue…

 

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PHOTOS

 

Le Grognement de la Voie Lactée

Texte : Bonn Park
Mise en scène et interprétation :
Maïa Sandoz et Paul Moulin
Avec :
Matthieu Carle, Jeanne Godard, Angie Mercier, Fabien Rasplus, Quentin Rivet, Christelle Simonin, en alternance Marie Razafindrakoto ou Mélissa Zehner

Dates et horaires :
Du 9 au 16 mars 2023,
Le mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 20h, le samedi à 18h,
Relâche le dimanche et le lundi

Lieu :
Théâtre de la Cité – CDN Toulouse Occitanie
1 Rue Pierre Baudis – 31000 Toulouse

Durée estimée : 1h40

Tandis que les spectateurs flottent dans l’immensité de la voie lactée, un vaisseau spatial apparaît soudainement au milieu du théâtre. Un petit extraterrestre en sort furibond et débute une violente diatribe contre l’espèce humaine, dont les errances ne semblent plus autoriser désormais aucun espoir malgré toute la bonté dont elle est capable.

Ainsi débute une pièce survoltée et frénétique, où Donald Trump se désole de ne pas pouvoir acheter toutes les armes du monde pour faire cesser les guerres, où Kim Jong-Un rêve d’une Corée réunifiée et d’une humanité en parfaite harmonie, où Heidi Klum décide d’offrir ses services à une start-up en dévorant tous les êtres mauvais désignés par de riches clients.

Rêves grandiloquents et vocations ratées se succèdent ici dans ce qui se veut une déclaration d’amour à l’humanité et un cri d’alarme : ressaisissez vous !!

 

DOSSIER DE PRESSE

 

Grand ReporTERRE #6

Conception et mise en pièce de l’actualité :  Aurélie Van Den Daele, Sidney Ali Mehelleb
Journalistes : Morgan Large, Hélène Servel
Collaboration artistique
 :
Éric Massé

Dates et horaires :
Du 23 au 24 février 2023,
Le jeudi 23 et le vendredi 24 février à 20h

Lieu :
Théâtre du Point du jour,
7 rue des Aqueducs, 69005 Lyon

Durée : 1h30

Deux fois par saison, le Théâtre du Point du Jour invite journalistes et artistes à mettre en pièce l’actualité : les Grands ReporTERRES. Équipes artistiques et journalistes mêlent ainsi leur vision artistique et expertise documentaire sur un sujet qui agite la société. S’en dégage une expérience scénique hybride, novatrice, qui questionne des sujets de société peu de temps après leur parution dans les médias.

A l’occasion de ce Grand ReporTERRE #6, la metteuse en scène Aurélie Van Den Daele et l’auteur-interprète Sidney Ali Mehelleb cherchent à redessiner les contours d’un journalisme militant et engagé, véritable contre-pouvoir de notre démocratie. Alors que 9 milliardaires détiennent 90 % des grands médias français et que le journalisme d’investigation est muselé, comment se réapproprier les savoirs et développer son esprit critique ? Pour répondre à cette question et ce qui en découle, il·elle font appel à l’expertise de Morgan Large, journaliste d’investigation dans l’agro- alimentaire et fondatrice de Splann !, première ONG d’enquêtes journalistiques en Bretagne, et Hélène Servel, journaliste indépendante écologie, agriculture et société.

 

DOSSIER DE PRESSE

 

Nos Jardins : Histoire(s) de France #2

Texte : Amine Adjina
Mise en scène : Amine Adjina & Émilie Prévosteau
Avec : Mélisande Dorvault, Manon Hugny et Gauthier Wahl

Date et horaires :
Le jeudi 2 février 2023 à 19h30
Du jeudi 2 au vendredi 3 février 2023 à 19h30
Lieu :
La Halle aux Grains, Scène Nationale de Blois
2 Place Jean Jaurès – 41000 Blois

Tournée 2023 :
9, 10 mars 2023 : Communauté de communes de l’Ernée (53)
14, 15 mars 2023 : Théâtre la Passerelle, scène nationale de Gap et des Alpes du Sud (05)
21 mars 2023 : Théâtre au Fil de l’Eau, Pantin (93)
20 avril 2023 : L’Agora-Desnos, scène nationale de l’Essonne, Évry (91)
22, 23, 24, 25, 26, 27 mai 2023 : Malakoff scène nationale (92)

Durée : 1h

Un jardin ouvrier doit être rasé pour permettre la construction d’un nouveau centre commercial. Pour beaucoup, ce jardin est le poumon du quartier. Notamment pour Flora et son père qui vivent à proximité. Avec deux camarades de classe, elle s’engage dans un geste collectif  pour empêcher la destruction des parcelles. Bientôt, c’est tout son lycée qu’elle va entraîner dans ce mouvement…

Après la salle de classe d’Histoire(s) de France, c’est donc un jardin ouvrier qui sert de cadre à ce nouvel opus de la compagnie du Double. Amine Adjina et Émilie Prevosteau, avec l’humour qui habite tous leurs spectacles, questionnent la jeunesse sur l’avenir qu’elle souhaite se construire en convoquant au passage Louis XIV, les jardins à la française, et la Commune de Paris.

 

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

La famille s’agrandit

Ecriture et jeu : Marie Dompnier et Marie Desgranges

Dates et horaires :
​Du dimanche 5 au lundi 27 février 2023
Le lundi à 21h15, mardi à 19h15
Le dimanche à 17h

Lieu :
Théâtre de Belleville
16 Passage Piver, 75011 Paris
Métro ligne 2 et 11, Station Belleville

Durée : 1h

Générale de presse : le mardi 7 février 2023 à 19h15

C’est quoi, la famille et comment inventer la sienne ? En mettant en scène deux femmes qui tentent chacune à leur façon de « faire famille », – Josie, mère homosexuelle, et Marie, mère hétérosexuelle d’une tribu recomposée – Marie Dompnier et Marie Desgranges ont voulu partager un sujet souvent à l’origine de multiples questionnements.
Si le spectacle s’inspire des parcours personnels des deux actrices, La Famille s’agrandit tend surtout, avec beaucoup d’humour, à l’universel, en questionnant l’expérience de la parentalité. Le dialogue singulier de nos héroïnes les mènera jusque dans la cuisine de la grande anthropologue Françoise Héritier. Elles y trouveront peut-être des réponses et très certainement la joie d’imaginer les familles qu’elles ont envie d‘inventer. Un spectacle plein d’acuité et de tendresse sur un sujet très contemporain.

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

La Mécanique des émotions

Mise en scène : Eugénie Ravon
Conception, écriture,  et collaboration à la mise en scène : Kevin Keiss
Avec : Nathalie Bigorre, Morgane Bontemps, Stéphane Brel, Jules Garreau, Magaly Godenaire, Philippe Gouin, Eugénie Ravon

Dates et horaires :
Du mardi 24 au samedi 28 janvier 2023
Le mardi, jeudi et vendredi à 20h30
Le mercredi et le samedi à 19h

Lieu :
Théâtre Romain Rolland
18 Rue Eugène Varlin, 94800 Villejuif
Métro Ligne 7 – Villejuif Paul Vaillant Couturier

Et tournée jusqu’en mai 2023

Générale de presse : Le mardi 24 janvier 2023 à 20h30

Durée : 1h40

Rien ne nous semble plus personnel que nos émotions. Et pourtant, nos joies, nos larmes, nos pudeurs, nos colères sont-elles aussi intimes que nous le croyons ? À quel point sont-elles dictées, façonnées et uniformisées par la société ? L’ère du virtuel et des réseaux sociaux suscite-t-elle de nouvelles stratégies émotionnelles ? Prenant comme point de départ un accident survenu à la naissance de sa fille, Eugénie Ravon passe à la loupe, avec beaucoup d’esprit, les paradoxes et singularités de notre temps. Entre fiction théâtrale et réalités biographiques, les sept comédiens se livrent à une enquête intime et explorent l’ambivalence de nos émotions, qui ne se résument pas à quelques émoticônes.

 

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PHOTOS

 

Derrière le hublot se cache parfois du linge

Création collective : Les filles de Simone
Avec : André Antébi, Tiphaine Gentilleau et Chloé Olivères

Dates et horaires :
Du 10 au 21 janvier 2023
Du mardi 10 au samedi 14 janvier à 19h30
Du mardi 17 au samedi 21 janvier à 20h30

Lieu :
Théâtre Le Monfort
Parc Georges Brassens, 106 Rue Brancion, 75015 Paris
Metro ligne 13, Station Porte de Vanves

Générale de presse : Le mardi 10 janvier 2023 à 19h30

Durée : 1h30

Si nos conceptions de l’amour ont été façonnées à coup de « l’homme rêve de grands espaces » ou « la femme est une entrave à la liberté » et autres pensées de ce genre, pourquoi donc continuer à vouloir vivre ensemble ?

Quoi faire de toutes ces injonctions, liées à la masculinité et la féminité qui pèsent sur les relations hétérosexuelles, créant incompréhensions et tiraillements ? Ou, autrement dit, comment le couple peut-il survivre au patriarcat ? C’est à c’est à toutes ces questions que nous invitent à réfléchir les Filles de Simone. Passionnées par ce qui relie l’intime à l’engagement féministe, elles offrent un geste artistique, drôle et collectif, pour secouer le cocotier du couple hétéronormé !

 

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Arrête avec tes mensonges

Texte : Philippe Besson
Mise en scène : Angélique Clairand et Éric Massé
Ave
c :
Raphaël Defour, Étienne Galharague,
Mariochka, la participation d’Anna Walkenhorst
et, en alternance, Angélique Clairand et Éric Massé

Dates et horaires :
du 7 janvier au 5 février 2023
du mardi au samedi à 20h30
le dimanche à 16h30

Lieu :
Théâtre de la Tempête
Cartoucherie, Route du Champ de manoeuvre – 75012 Paris
Métro : Château de Vincennes, Ligne 1 puis bus 112 ou Navette jusqu’à la Cartoucherie

Générale de presse : le samedi 7 janvier 2023 à 20h30

Durée : 1h25

À l’âge des possibles, comment s’affirmer loin des grandes villes quand l’ignorance et les préjugés l’emportent sur tout ? Comment vivre et dire sans honte son homosexualité ? Fuir loin de Barbezieux et de ses horizons bouchés, comme une urgence, un impératif pour dépasser la névrose de classe. Adolescents dans les années 80, Philippe et Thomas vont s’aimer en cachette et c’est l’histoire de ce grand amour que Philippe Besson a décidé de raconter vingt ans plus tard alors qu’il croise par hasard Lucas, le fils de Thomas. Jouant des ellipses et des sauts temporels pour mieux s’émanciper du paysage de son enfance, l’auteur nous fait glisser subrepticement de 1984 à 2016.

 

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PHOTOS

 

Sama La lumière exilée

Composition musicale : Pierre Thilloy
Metteur en scène et récitant : Frédéric Fisbach
Derviche tourneure : Rana Gorgani
Dramaturge : Walter Gratz
Contre-Ténor : Rémy Bres-Feuillet
Percussions, voix : Habib Meftah
Claviers et Machines : Oscar Nguyen
Avec l’orchestre Dijon Bourgogne et le chef d’orchestre Joseph Bastian

Date et horaire :
Le 29 novembre 2022 à 20h

Lieu :
Le Granit, Scène nationale de Belfort, Maison du peuple, Place de la Résistance,
90000 Belfort

Durée : 1h15

Véritable passerelle entre l’Orient et l’Occident, Cette création musicale transdisciplinaire au parfum et aux rythmes enivrants plongera les spectateurs au coeur d’une transe musicale et d’un dispositif théâtral, lyrique et chorégraphique, traversé par une derviche tourneure, nous emportant dans un opéra-théâtre en forme de songe envoûtant : un hommage contemporain de l’Occident à l’Orient, tournés ensemble vers l’avenir.

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

LWA

Conception et mise en scène : Camille Bernon et Simon Bourgade
Distribution : Salomé Ayache, Naïs El Fassi, Ahmed Hammadi, Benedicte Mbemba, Souleymane Sylla, Jackee Toto

Dates et horaires :
Du 19 novembre au 3 décembre 2022 du mardi au dimanche
Le mardi, mercredi, jeudi et samedi à 20h
Le vendredi à 19h
Le dimanche à 15h30

lieu : Théâtre Paris-Villette, 211 avenue Jean Jaurès 75019 Paris, métro ligne 5 : Porte de Pantin

Générale de presse : le jeudi 17 novembre 2022 à 20h

Durée : 2h15

Après de nombreuses recherches sur l’histoire coloniale française du 15e siècle à nos jours, Camille Bernon et Simon Bourgade ont conçu LWA, spectacle qui évoque trois moments de révolte historique : l’esclavagisme français aux Antilles (Révolte d’Haïti en 1791), la fin de l’Empire colonial français (Bataille d’Alger en 1957) et la révolte des banlieues en 2005.
Jouée par six comédiens, la pièce témoigne de notre histoire commune en se concentrant sur des moments cruciaux de celle-ci et en mêlant récits initiatiques et paroles politiques.
Cette anatomie de l’inconscient collectif renvoie à l’actualité d’aujourd’hui. Du théâtre pour un voyage énergique et captivant !

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Pour que les vents se lèvent

Texte : Gurshad Shaheman
Mise en scène : Nuno Cardoso et Catherine Marnas
Distribution :
Avec 6 comédien.nes français.es :
Zoé Briau, Garance Degos, Félix Lefebvre, Léo Namur, Mickaël Pelissier, Bénédicte Simon
Et 6 comédien.nes portugais.es : Carlos Malvarez, Gustavo Rebelo, Inês Dias, Telma Cardoso, Teresa Coutinho, Tomé Quirino

Dates et horaires :
Du 4 au 8 octobre 2022
Du mardi au samedi à 19h30

Lieu : TnBA – Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine

Durée estimée : 3h

Douze comédiens français et portugais et la plus ancienne des tragédies antiques : Catherine Marnas et Nuno Cardoso réunissent des mondes lointains pour élargir l’horizon de l’Orestie.

Troie est détruite. Le vainqueur, Agamemnon, revient chez lui, à Argos où il se fait assassiner par sa femme Clytemnestre. Le cycle de vengeance et de violence est enclenché : Oreste lavera la mort du père par le meurtre de la mère. Mais Athéna veille pour faire régner le droit, la justice et la démocratie. Comment faire résonner ce mythe des origines du théâtre, écrit par Eschyle au Ve siècle avant J.-C., dans une pièce du XXIe siècle ? Comment clamer l’actualité
 de son appel à la lutte contre la barbarie ? Catherine Marnas et Nuno Cardoso – directeur du Théâtre National de Porto – confient à Gurshad Shaheman le soin de s’approprier la trilogie des Atrides dans un nouveau texte qui « parle aux gens de notre temps ».


 

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

EKINOX

EKINOX (NEST – CDN Transfrontalier de Thionville Grand Est), deuxième temps fort à l’occasion de Esch 2022 – Capitale européenne de la culture

Direction artistique Alexandra Tobelaim
Orchestration des rêves Fabienne Aulagnier, Sophie Langevin, Alexandra Tobelaim
Scénographie Hervé Coqueret
Compositeur Olivier Mellano
Participation exceptionnelle de l’auteur Jean-René Lemoine
Avec les participations de l’anthropologue Arianna Cecconi, de la plasticienne Tuia Cherici, de la Compagnie l’Insomnante et de la Compagnie Rara Woulib

Date et lieu : Le 24 septembre 2022 de 18h30 à 22h à Aumetz (France)

À l’occasion de Esch 2022 – Capitale européenne de la culture, EKINOX transforme deux villes frontalières, en France et au Luxembourg, en théâtres à ciel ouvert. Une occasion unique d’explorer le sommeil et les rêves dans toutes leurs dimensions, de la plus savante à la plus artistique et onirique. Le 26 mars dernier s’est tenu à Rumelange le premier volet de ce festival, La Foire du Sommeil. Y fut initiée une collecte de rêves, suivi d’un travail anthropologique d’observation, de recueil de témoignages orchestré depuis plusieurs mois par des équipes artistiques et des professionnels de la santé et du sommeil, venant de tous horizons. À partir de cette matière collectée in situ, les équipes de création ont imaginé un projet commun : une soirée – spectacle qui mobilise 30 comédiens et musiciens, 80 choristes, cuisiniers et participant.e.s pour une grande plongée collective dans les rêves des habitants. Le 24 septembre prochain, sur la grand place d’Aumetz,
La Fête des Rêves, un évènement à la croisée des arts et des sciences.

Dis-moi comment tu dors, je te dirai qui tu es …

 

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

PORTRAITS HÔTEL

Création : 18 Septembre 2022 à l’Hôtel des Savoies dans le cadre des Nomades du Théâtre du Point du Jour, Lyon
Texte et mise en chambres : Clara Bonnet, Angélique Clairand, Etienne Gaudillère, Aurélia Lüscher, Eric Massé, Sacha Ribeiro, Alice Vannier

Dates, lieux et horaires :
Hôtels des Savoies, 80 rue de la Charité, Lyon
Dimanche 18 septembre à 16h et 18h
Lundi 19 septembre à 18h et 20h
Mardi 20 septembre à 18h et 20h

Fourvière Hôtel, 23 rue Roger Radisson, Lyon
Dimanche 25 septembre à 18h et 20h
Lundi 26 septembre à 18h et 20h

Le Phénix Hôtel, 7 Quai de Bondy, Lyon
Dimanche 2 octobre à 16h et 18h

Le Théâtre du Point du Jour vous
 donne rendez-vous dans les chambres de plusieurs hôtels lyonnais pour une expérience inédite. En déambulant dans ces espaces aussi privés qu’anonymes, devenez témoins des identités multiples qui les peuplent, qu’ils·elles soient employé·es ou client·es. On y dort, sue, rit, pleure, on remet les clefs, on y fait l’amour, tarifé ou non, on s’y ennuie, on souffre, on se réjouit de ce répit hors de son quotidien, de son chez soi, du temps. Tantôt abandonnée, en travaux ou scène de crime, la chambre d’hôtel a des histoires à raconter ! Elle est le lieu privilégié pour faire spectacle de l’intimité.

Laissez vous surprendre, car le monde que vous voyez n’est pas celui que vous croyez…

 

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

Tropique de La Violence

Titre : Tropique de la violence
Texte : Nathacha Appanah
Adaptation et mise en scène : Alexandre Zeff
Distribution : Mia Delmaë, Thomas Durand, Mexianu Medenou, Alexis Tieno et Assane Timbo et les musicien.ne.s en alternance Yuko Oshima et Blanche Lafuente

Dates et horaires :
Du 14 au 30 septembre 2022
Du lundi au samedi, relâche le dimanche
A 20h du lundi au vendredi et à 18h le samedi

Lieu : Théâtre 13 / Bibliothèque,
30 rue du Chevaleret, 75013 Paris (Métro Bibliothèque François Mitterand)

Générale de presse : le mercredi 14 septembre 2022 à 20h

Durée : 1h30

Bienvenue à Mayotte. Chaque année, des milliers de migrants risquent leur vie pour accoster sur cette île française. Parmi eux, une mère abandonne son nourrisson, Moïse qui est recueilli et élevé par une infirmière. Des années plus tard, il rejoint l’immense bidonville surnommé Gaza, où vivent des milliers d’adolescents isolés. Là, il tombe dans les filets de Bruce, roi autoproclamé d’une microsociété livrée à elle-même.

Après avoir monté JAZ de Koffi Kwahulé, Alexandre Zeff imagine, à travers cette adaptation du roman de Nathacha Appanah, couronnée par 15 prix littéraires, une polyphonie au croisement du thriller cinématographique et de la tragédie documentaire, le portrait tendre et cruel d’une île qui concentre tous les maux de notre société.

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PHOTOS