J.C.

Écriture plateau : Juliette Navis et Douglas Grauwels
Mise en scène : Juliette Navis
Distribution : Douglas Grauwels

Date et horaire de la présentation professionnelle :
Le 29 janvier à 13h30

Lieu :
Le
Centquatre, 5 rue Curial, 75019 Paris, Métro : Riquet (ligne 7)

Tournée :
Le 6 février 2021 : Théâtre du Familistère, Guise (02)
Du 2 au 6 mars 2021 : Théâtre de Liège (Belgique)
Du 19 au 21 mars 2021 : Théâtre des Quartiers d’Ivry (94)
Le 18 mai 2021 : L’Escapade, Hénin-Beaumont (62)

Durée : 1h15

Inspiré de la figure de Jean-Claude Van Damme et des écrits de l’économiste Bernard Lietaer, J.C. est tiraillé entre le rêve de sauver le monde et celui de devenir star de cinéma. J.C. ne comprend pas pourquoi nous détruisons notre planète. J.C. se demande pourquoi sa mère prend autant de place dans sa vie et il entreprend un voyage dans notre inconscient collectif pour comprendre ce qu’est l’argent et la façon dont le système monétaire façonne nos comportements.

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

Les femmes de Barbe-Bleue

Dramaturgie : Valentine Krasnochok
Mise en scène : Lisa Guez
Distribution :
Valentine Bellone, Valentine Krasnochok, Anne Knosp, Nelly Latour et Jordane Soudre

Dates et horaires des présentations professionnelles :
Le vendredi 29 janvier à 11h et 16h30

Lieu : Le Centquatre, 5 rue Curial, 75019 Paris, Métro : Riquet (ligne 7)

Durée : 1h30

Qu’y a-t-il derrière ces portes que l’on n’ose pas ouvrir ? 

Dans le cabinet secret de Barbe-Bleue, il y a les femmes qu’il a aimées et assassinées.
Sur scène, pleines de désir et de vie, leurs fantômes nous racontent comment elles se sont fait séduire, comment elles ont été piégées, comment elles n’ont pas su s’enfuir… Formant un cercle de soutien, elles s’entraident pour inventer des fins alternatives à leurs récits, des espaces où elles auraient pu résister, s’échapper, dire non.

Cette création collective explore les mystères et les parts obscures du conte de Perrault en révélant les rapports de domination dans notre société.   

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

FACE À LA MÈRE

Texte : Jean-René Lemoine
Mise en scène : Alexandra Tobelaim
Création musicale :
Olivier Mellano
Distribution : Astérion (contrebasse), Yoan Buffeteau (batterie), Stéphane Brouleaux, Lionel Laquerrière (guitare et voix), Geoffrey Mandon et Olivier Veillon.

Dates et horaires des présentations professionnelles :
Lundi 18, mardi 19, mercredi 20, jeudi 21 et vendredi 22 janvier à 15h.

Lieu :
Théâtre de La Tempête, Cartoucherie, Route du Champ de manœuvre – 75012 Paris
Métro : Château de Vincennes (ligne 1) puis Bus 112, arrêt Cartoucherie ou Navette de la Cartoucherie.

Durée : 1h30

Face à la mère est un chant d’amour, un poème d’adieu d’un fils à sa mère. Le fils, c’est l’auteur Jean-René Lemoine. Sa mère a disparu trois mois plus tôt en Haïti. C’est son enfance en Afrique, son adolescence en Belgique, toute son histoire qui est ici transposée, sa voix éclatée en un chœur d’hommes. Avec la complicité du musicien Olivier Mellano, Alexandra Tobelaim confie ce grand poème à trois comédiens et trois musiciens mêlés au plateau, comme six cœurs de fils battant chacun pour la mère. La conversation avec l’absente est une tentative de réconciliation par-delà la mort, l’occasion d’une retraversée de l’enfance pour mieux se retrouver.

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

Tropique de la violence

Texte : Nathacha Appanah
Adaptation et mise en scène : Alexandre Zeff
Distribution :
Mia Delmaë, Thomas Durand, Mexianu Medenou, Alexis Tieno, Koffi Kwahulé, et la musicienne Yuko Oshima

Dates et horaires des présentations professionnelles :
Lundi 18, mardi 19, jeudi 21, vendredi 22 et lundi 25 janvier à 16h.

Lieu :
Théâtre de la Cité Internationale, 14 boulevard Jourdan, 75014 Paris, RER B Cité Universitaire.

Durée : 1h30

Bienvenue à Mayotte. Chaque année, des milliers de comoriens risquent leur vie pour accoster sur cette île française. Parmi eux, une mère abandonne son nourrisson, Moïse qui est recueilli et élevé par une infirmière. Des années plus tard, il rejoint l’immense bidonville surnommé Gaza, où vivent des milliers d’adolescents isolés. Là, il tombe dans les filets de Bruce, roi autoproclamé d’une microsociété livrée à elle-même.

Après avoir monté JAZ de Koffi Kwahulé, Alexandre Zeff imagine, à travers cette adaptation du roman de Nathacha Appanah, couronné par 15 prix littéraires, une polyphonie au croisement du thriller cinématographique et de la tragédie documentaire, le portrait tendre et cruel d’une île qui concentre tous les maux de notre société.

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

GrandreporTERRE #2

Création collective : Collectif Marthe avec la journaliste Claire Richard
Mise en scène : Clara Bonnet
Distribution : Marie Ange Gagnaux, Maybie Vareilles et Claire Richard en invitée

Dates, lieux et horaires :
Les 8 et 9 janvier 2021

Lieu :
Théâtre du Point du Jour, 7 rue des Aqueducs, 69005 Lyon.

Durée : 1h20

Équipe artistique et journaliste s’engagent à traiter conjointement une thématique de société du moment, proposée par Angélique Clairand et Éric Massé co-directeurs du Théâtre du Point du jour, mêlant leur vision artistique et expertise documentaire du sujet. S’en dégage une expérience scénique hybride, novatrice, qui questionne les sujets de société au moment où ils sont abordés dans les médias.

Le Collectif Marthe et La journaliste Claire Richard s’empare de la question suivante :
Quelles sont les luttes engagées par les cyber-activistes contre l’hégémonie masculine du Web et ses logiques capitalistes ? 

 

DOSSIER DE PRESSE

 

LA MAISON DE BERNARDA ALBA

Texte : Federico García Lorca
Mise en scène : Yves Beaunesne
Distribution : Myriam Boyer, Catherine Salviat, Lina El Arabi, Alexiane Torres, Manika Auxire, Johanna Bonnet, Milena Csergo, Fabienne Lucchetti, Eglantine Latil (violoncelliste)

Dates et lieux :
Du 7 au 9 janvier 2021 : Théâtre National de Nice (06)
Du 19 au 23 janvier 2021 : Théâtre de La Manufacture, CDN de Nancy (54)
Du 27 au 28 janvier 2021 : Théâtre La Piscine, Châtenay-Malabry (92)
Le 26 février 2021 : Comédie Poitou-Charentes – CDN, Poitiers (86)
Le 2 mars 2021 : L’ABC, Dijon (21)
Les 5 et 6 mars 2021 : Théâtre de Nîmes (30)
Le 13 mars 2021 : Scène nationale 61, Flers (61)
Le 21 mars 2021 : Théâtre Jean Vilar, Suresnes (92)
Du 24 au 26 mars 2021 : La Comédie de Picardie, Amiens (80)
Le 20 avril 2021 : Théâtre La Colonne, Miramas (13)
Le 20 mai 2021 : Théâtre Jacques Cœur, Lattes (34) 

Durée : 1h45 estimée

Un petit village andalou, dans les années 1930. À la mort de son second mari, Bernarda Alba impose à ses cinq filles célibataires un deuil où l’isolement complet est exigé : pendant huit ans, « le vent des rues ne doit pas entrer dans cette maison ». Derrière les volets clos, la femme sera coupée du monde et des hommes, et de toute façon,
« les hommes d’ici ne sont pas de leur rang ». Seule pourvue d’une importante dot, Angustias, fille aînée du premier mariage, est fiancée à Pepe le Romano, un beau garçon du village appâté par sa dot. Mais la belle Adela, la cadette des sœurs, s’est rapprochée de lui depuis longtemps. Autour de ce jeune homme, objet de convoitise pour toutes ces jeunes femmes, La Maison de Bernarda Alba donne à voir, sous la forme d’un huis clos, la violence d’une société verrouillée de l’intérieur, que la passion fait voler en éclats.

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

POINT CARDINAL

Texte : Léonor de Récondo
Adaptation, conception scénique et jeu : Sébastien Desjours

Dates et horaires :
Du 15 au 30 décembre 2020, du mardi au samedi à 19h30 (fin à 20h35), et le dimanche à 15h (fin à 16h05).
Relâches les 24 et 25 décembre 2020.

Lieu :
Théâtre de Belleville, 16 Passage Piver, 75011 Paris, Métro : Belleville (ligne 2) ou Goncourt (ligne 11)

Durée : 1h05

Laurent, marié et père de famille, mène une vie conventionnelle. Pourtant, IL se sent ELLE. Point Cardinal donne à entendre son histoire : face à lui-même, sa famille, ses collègues, face à la société. À travers ce seul en scène adapté du roman de Léonor de Récondo, sa quête pour le genre rencontre un écho universel, où chacun se retrouve : être soi.

Première adaptation au Théâtre de Point Cardinal, Prix du roman des étudiants France Culture -Télérama 2018.

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

LA NOCE

Texte : Bertolt Brecht
Mise en scène : Olivier Mellor
Distribution : Fanny Balesdent, Marie Laure Boggio, Emmanuel Bordier, Marie-Béatrice Dardenne, François Decayeux, Françoise Gazio, Rémi Pous, Stephen Szekely, Denis Verbecelte et les musiciens Séverin “Toskano” Jeanniard (contrebasse), Romain Dubuis (piano) et Olivier Mellor (batterie)

Dates, lieux et horaires :
Du 13 au 29 novembre 2020 : Théâtre de l’Épée de Bois – Cartoucherie de Vincennes, Paris (75),
tous les vendredis à 18h30,
tous les samedis et dimanches à 14h30 et 17h

Générale de presse : Le Vendredi 13 novembre à 18h30

Durée : 1h15

Une table, un banquet de noces. Une salle des fêtes. Tout est prêt : les jeunes mariés sont aux anges, il y a de la musique, et le cabillaud est délicieux… Tout commence à merveille, et tout va se gâter. Sous la plume de Brecht, les conventions sociales s’effritent et les esprits s’échauffent : Sous le vernis craquelé des flonflons mêlés à la défaite en 1918, l’Allemagne des années 20 et par extension la vieille Europe, s’enfoncent sur un chemin tortueux. Cette noce universelle peint notre portrait, en appuyant sur nos traits les plus méchamment humains, et en dessinant les possibles dérives

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PHOTOS

 

Bartleby

Texte : d’après la nouvelle d’Herman Melville
Création collective dirigée par : Katja Hunsinger et Rodolphe Dana
Distribution :
Rodolphe Dana et Adrien Guiraud

Dates et lieux :
Du 17 au 21 novembre 2020 : Festival du TNB, Rennes
Du 24 au 26 novembre 2020 : Le quartz, scène nationale de Brest
Le 8 décembre 2020 : Scène nationale d’Aubusson
Les 28 et 29 janvier 2021 : Scène nationale d’Albi
Les 11 et 12 février 2021 : Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN
Du 13 au 15 avril 2021 : Théâtre de Nîmes
Les 20 et 21 avril 2021 : Bois de l’Aune, Aix en Provence
Le 6 mai 2021 : La scène Watteau, Nogent sur Marne

Durée : 1h30 estimée

Je préférerais ne pas” : telle est la réponse, invariable et d’une douceur irrévocable qu’oppose Bartleby, modeste commis aux écritures dans un cabinet de Wall Street, à toute demande qui lui est faite. Cette résistance absolue, incompréhensible pour les autres, le conduira peu à peu à l’isolement le plus total.

« Mettre en scène Bartleby, c’est mettre en scène le mystère abyssal du personnage de Bartleby et la touchante et vaine humanité dont fait preuve celui qui essaie de le ramener dans le camp de la norme et des vivants. Bartleby vide le monde de sa substance, révèle l’imperfection des lois et définit le monde bureaucratique, et le monde tout court, comme une vaste mascarade. C’est en cela aussi que Melville est le père de Kafka et de Beckett. »

Katja Hunsinger et Rodolphe Dana

DOSSIER DE PRESSE

 

Abysses

Texte : Davide Enia
Mise en scène : Alexandra Tobelaim
Distribution : Solal Bouloudnine et Claire Vailler (Guitare et voix)

Dates, lieux et horaires :
Du 3 au 7 novembre 2020 : Nest, CDN Transfrontalier de Thionville Grand Est
Du 23 au 28 novembre 2020 : Les Plateaux sauvages, 5 rue des Plâtrières, 75020 Paris, Métro Ménilmontant (ligne 2), du lundi au vendredi à 19h, le samedi à 17h
Du 24 au 26 février 2021 : Théâtre d’Angoulême, Scène nationale
Du 10 au 12 mars 2021 : Théâtre Joliette, Marseille

Durée : 1h15 estimée

Abysses est un récit bouleversant, qui fait s’entremêler histoire intime – celle du narrateur et de son père dans une relation où les mots font défaut – et drame humanitaire, celui des personnes en exil, se déroulant sous leurs yeux à Lampedusa, sur les rivages de la Méditerranée. Deux histoires qui se mêlent, animées de la même fragilité et toutes deux nourries d’espoir, transmises sans apprêts sur scène par un comédien et une musicienne.

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

 

Embrasse-moi sur ta tombe

Texte : Jean-Daniel Magnin, d’après le scénario de Maryam Khakipour
Mise en scène : Jean-Daniel Magnin et Maryam Khakipour

Dates et horaires :
Du 3 au 22 novembre 2020, du mardi au samedi à 18h30, le dimanche à 15h30, relâche le lundi et le 11 novembre

lieu : Théâtre du Rond-Point, 2 bis avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris, Métro : Franklin D. Roosevelt (lignes 1 ou 9) ou Champs-Elysées Clémenceau (ligne 1 et 13)

Générale de presse : Le Mardi 3, le mercredi 4 et le jeudi 5 novembre à 18h30

Durée : 1h10 estimée

« Tu es si beau. Tu ne sens ni la terre ni les cendres. »

Il était agent de sécurité à l’aéroport. Il est licencié sans raison et chassé par sa femme. Le fils flirte avec les idées noires quand il rencontre un gars de son âge, humilié comme lui par les inégalités sociales. Son nouvel ami, prophète illuminé, l’entraîne sur les voies de la radicalisation et le goût du terrorisme. Le fils s’entaille le bras pour prouver son allégeance. Sa mère aimante, tellement de tendresse à donner, s’évanouit à la vue du sang. Choc traumatique et chute au sol. Quand elle se réveille, son délire émotionnel, loufoque, sauvera peut-être son fils. Ou pas.

DOSSIER DE PRESSE

Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu

Texte : Philippe Dorin
Mise en scène : Julien Duval
Distribution : France Darry, Carlos Martins et Juliette Nougaret, en alternance avec Camille Ruffié

Dates et horaires :
Du 15 octobre au 1er novembre 2020, ven 16 à 19h, dim 18 à 15h30, mer 21 et jeu 22 à 14h30, sam 24 à 19h, dim 25 à 15h30, mer 28 et jeu 29 à 14h30, ven 30 à 19h, dim 1er à 15h30. Scolaires : jeu 15 à 14h30, ven 16 à 10h

Lieu :
Théâtre Paris-Villette, 211 avenue Jean Jaures, 75019 Paris, métro : Porte de Pantin (ligne 5 ) ou Tramway : Porte de Pantin-Parc de la Villette (3b)

Générale de presse : Le jeudi 15 octobre à 14h30

Durée : 50 minutes

Avant de disparaître, une vieille dame va rendre ses chaussures à la petite fille qu’elle était… Se retrouvant toutes les deux dans cette pensée, elles essaient d’échapper au froid de l’hiver, de retenir le temps, leur souffle, la nuit. Alors elles racontent des histoires, comptent les moutons, récitent des poèmes et refont la genèse du ciel.

Ce texte d’une infinie délicatesse nous rappelle la fugacité de la vie, et sa beauté surtout. Une rencontre des deux âges d’une simplicité bouleversante, émouvante et essentielle.

 

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PHOTOS

Ne pas finir comme Roméo et Juliette

Texte, réalisation et mise en scène : Métilde Weyergans et Samuel Hercule
Distribution : Samuel Hercule, Métilde Weyergans, Timothée Jolly, Mathieu Ogier

Dates, lieux et horaires :
Du 13 au 17 octobre 2020 : Théâtre de Saint Quentin en Yvelines, scène nationale
Mardi 13, mercredi 14, vendredi 16 à 20h30, jeudi 15 à 19h30, samedi 17 à 15h et 19h
Du mardi 27 au samedi 31 octobre 2020 à 18h30. : Théâtre de La Ville / Les Abbesses, Paris

Durée : 1h30 estimée

Ni Capulet ni Montaigu, mais des visibles et des invisibles.

Un monde coupé en deux par une frontière qui ne dit pas son nom, une séparation que personne n’aurait l’idée de remettre en cause, parce que c’est comme ça. Les barrières mentales sont parfois plus solides que les barbelés.

« Avec Ne pas finir comme Roméo et Juliette, fable surnaturelle et politique, nous voulons mettre en scène l’histoire de deux êtres qui défient la ligne droite qui leur était destinée. Deux êtres qui ne devraient pas s’aimer, seuls face au poids d’un système qui n’a que faire des vilains petits canards. Deux êtres qui, en se rencontrant, vont bousculer leurs préjugés et leurs croyances. Notre spectacle s’inspire du fantasme de H.G. Wells en imaginant l’invisibilité comme un état de fait. Nous sommes dans un monde qui fonctionne ainsi, sans que l’on sache pourquoi certains sont visibles et d’autres pas. »

Métide Weyergans et Samuel Hercule

DOSSIER DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PHOTOS

CENT MÈTRES PAPILLON

Texte et interprétation : Maxime Taffanel
Mise en scène : Nelly Pulicani

Dates et horaires :
Du 7 octobre au 28 novembre 2020
Ven 16 oct : 21h15
Nouveaux horaires à partir du 17 oct.
– Sam. : 17h (fin à 18h)
– Dim. : 17h (fin à 18h)
Relâche le 18 oct. & 15 nov.

Lieu :
Théâtre de Belleville, 16 Passage Piver, 75011 Paris, Métro : Belleville (ligne 2) ou Goncourt (ligne 11)

Générale de presse : le Mercredi 7 octobre 2020 à 19h15

Durée : 1h

Cent Mètres Papillon raconte l’histoire de Larie, jeune nageur, passionné par sa discipline. Il nage et questionne « la glisse ».  Il suit le courant en quête de sensations, d’intensité et de vertige. Au rythme de rudes entrainements, et de compétitions éprouvantes, il rêve d’être un grand champion. Son récit témoigne de ses joies et de ses doutes, « au fil de l’eau ». 

Ici se joue l’étonnant parcours d’un compétiteur de haut niveau. C’est aussi l’histoire de Maxime Taffanel, nageur devenu comédien, l’histoire de son corps poisson devenu corps de scène, happé par le chant des sirènes.

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS

 

LA FONTAINE - ASSEMBLÉE FABULEUSE

Texte et Mise en scène : La Fontaine
Mise en scèneNicolas Auvray, sur une idée originale d’Yves Graffey
Distribution : Yves Graffey et Lomig Ferré

Dates et lieux :
Le 18 septembre 2020 : Montigny-sur-l’Hallue (80)
Le 30 septembre 2020 : Saint-Riquier (80)
Le 1er octobre 2020 : Flixecourt (80)
Le 2 octobre 2020 : Oisemont (80)
Le 3 octobre 2020 : Roisel (80)
Le 6 octobre 2020 : Nesle (80)
Le 9 octobre 2020 : Saint-Léger-lès-Domart (80)
Du 15 au 18 octobre 2020 : La Comédie de Picardie, Amiens (80)
Le 26 octobre et le 27 octobre 2020 : Albert (80)
Du 3 au 9 novembre 2020 : La Comédie de Picardie, Amiens (80)

Durée : 1h

Est-il possible de redécouvrir avec bonheur les célébrissimes Fables, si installées dans notre imaginaire collectif ?
Eh bien oui ! Grâce aux jeux épatants d’Yves Graffey et de Lomig Ferré, à une scénographie astucieuse et à une relation participative habilement menée avec le spectateur, l’alchimie fonctionne à merveille.
Ces écrits explorent les abus de pouvoir et la « raison du plus fort », fustigent nos travers, exaltent aussi la puissance de l’amour : autant de sujets que les Fables rendent concrets de manière implacable et souvent drôle !

DOSSIER DE PRESSE

PHOTOS